a-tension

une vie bien remplie

une vie bien remplie

30 août 2006

Info, rate & Comments

Il y a des objets qui vous demandent de les photographier. Ils sont riches visuellement, ils débordent d’histoire. Ce bus rempli de vieilleries et de ronces a forcément une fabuleuse histoire. Mais laquelle? Inutile de le questionner là-dessus, le tas de ferraille est désespérément amnésique.

Par chance je suis allé voir ‘little miss sunshine’ au ciné, et tout d’un coup mon bus a retrouvé un passé. Oh, pas son passé, mais après tout pourquoi est ce qu’on aime tant les histoires? Parce qu’on les fait notres, non?

Dans le cas présent en tout cas, je me suis totalement immergé dans ce film. Le looser en moi s’est senti interpelé, invité à venir fêter sa médiocrité en famille, glorifié. Parce que nous avons tous essayé et échoué. Nous nous sommes tous demandé s’il fallait alors continuer à tout prix ou reconsidérer la trajectoire de nos vies.

Et comme nous le dit le film, la réponse vient souvent de quelqu’un suffisamment proche pour bien nous connaître, et suffisamment peu impliqué pour voir notre situation d’un œil différent. D’où l’importance d’avoir des personnes de confiance qui nous acceptent pour ce que nous sommes et qui dans le même temps nous poussent vers l’avant. On touche là la limite du terme ‘intérêt’: la personne de confiance idéale s’intéresse à nous mais n’a pas d’intérêt propre dans la décision.

Et sans crier gare, tous les personnages du films deviennent ce genre de personne idéale, sans jamais tomber dans le kitch, la guimauve ou la caricature. Voilà pour le point primordial: ce film est terriblement émouvant. Maintenant c’est vrai qu’il s’agit avant tout d’une comédie, sauvagement drôle et décalée, et il faudrait que je détaille le cocktail molotov de ces archétypes vivants lancés dans une quête impossible avec la pire poisse imaginable sans mettre en jeu vendredi 13, échelles et autres chats noirs. Mais ça ne ferait qu’un très bon film. Celui-ci est bien mieux, il est magique.

Et comme tout film culte, il possède sa scène mythique, véritable gimmick dans le film, qui restera LA scène little miss sunshine. Celle qui sera plagiée, à qui on fera référence, que tout le monde connaîtra sans trop savoir d’où elle vient exactement: la poussée et montée familiale dans le vieil autobus.

  • Model Name: DYNAX 5D
  • Date: 2006:08:30 17:26:03
  • Exposure Program: Aperture priority
  • Exposure Time: 1/640
  • F Number: 5.6
  • ISO: 100
  • Focal Length: 26
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (18 votes, average: 3,88 out of 5)
Loading...

4 comments

  1. manque de contraste: pas faux, j'essaye de faire du post processing plus léger en ce moment, mais c'était vraiment trop léger. comme ça c'est mieux?

  2. et encore, fallait voir l'intérieur… mais je n'ai pas osé pousser trop loin, le bouc d'à côté n'avait pas l'air d'humeur très coopérative! 🙂

Leave a comment