a-tension

Celle qui enfile les perles comme les couloirs

Celle qui enfile les perles comme les couloirs

31 mai 2009

Info, rate & Comments

Elle rentre de son métier et laisse ses pensées s’enchaîner sans entrave.

Une maille à l’endroit, une perle à l’envers. Un couloir en contre-sens, ma vie qui file trop vite.

Elle enfile le couloir, suit le maillage du métro, recherche la perle rare, et file sa vie sur le métier. Elle voudrait déjà être chez elle et couper le fil des pensées. Mais elle n’a pas d’outil pour ça dans sa trousse à couture.

  • Model Name: DSLR-A700
  • Date: 2009:05:31 22:18:48
  • Exposure Program: Aperture priority
  • Exposure Time: 1/30
  • F Number: 4
  • ISO: 400
  • Focal Length: 28
  • Exposure Mode: 0
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (37 votes, average: 3,31 out of 5)
Loading...

5 comments

  1. Alors là, chapeau ! On pourrait aussi dire qu'elle n'a pas une vision objective de sa vie car là on pourrait croire que les couloirs du subway ont été soumis à des miroirs déformants. L'effet est saisissant ! (Je me permet deux points d'exclamation pour appuyer mon enthousiasme car je ne sais pas trop commenter une photo, je suis dans l'intuition et le ressenti comme d'hab).

  2. Ah oui très impressionnant comme photo, on dirait vraiment, au premier coup d'oeil, qu'il y a un miroir déformant quelque part ou bien qu'on est le jouet de quelque effet d'optique !
    Dédale de boyaux profond sous la terre…

  3. Ce couloir mou est flippant, et la personne juste au bon endroit.
    En revanche du texte je n'ai pas tout pigé, mais peut-être était-ce prévu et d'allusions privées.

  4. gilda: Non, ce n'est pas très privé mais jeté sur le papier un peu vite… La fille rentre chez elle, elle bosse beaucoup et a l'impression de ne pas avoir de prise sur sa vie. Les couloirs du métro qu'on prend et qu'on reprend inlassablement étaient le prétexte à la métaphore sur l'enfilage de perles/mailles et sur le métier à tisser.

Leave a comment